Comment annoncer son divorce à son époux

LEXDIVORCE®

Peut-être que vous ferez partie des 125.000 personnes qui chaque année divorce en France. Mais avant cela, il va falloir l’annoncer à votre époux et de préférence, de manière délicate et sincère.

« Je veux divorcer »

Comment franchir l’étape de dire à son mari qu’on demande le divorce ? Comment procéder lorsque que l’on décide de mettre un terme à son mariage ? Quelle est la meilleure solution pour annoncer une telle décision ? Qu’est-ce que la convention de divorce ?

DISSOLUTION DE MARIAGE ! LA SOLUTION A TOUTES LES UNIONS RATÉES : DIVORCER SANS JUGE AVEC UN AVOCAT EN DROIT DU DIVORCE…

De nombreux époux tardent à sauter le pas de peur de se confronter aux impacts sur la vie à la maison mais également aux répercussions qui vont se produire sur l’ensemble de la famille. C’est déjà, en ce point, la première erreur que commet la plupart du temps le conjoint qui souhaite se séparer. Si décider de divorcer n’est pas une chose facile, l’annonce (par lettre ou de vive voix) s’avère souvent être un acte encore bien plus difficile ! Divorce par consentement mutuel (divorce amiable sans Juge), divorce demandé, divorce pour faute, divorce par altération du lien…

Il n’y a jamais de bon divorce ! En revanche, il y a une façon de bien divorcer. C’est celle de se rapprocher d’un avocat en divorce dans les Bouches-du-Rhône ou le dans Gard pour procéder à un divorce simple et rapide sans l’intervention d’un Juge ! Mais avant tout cela, avant de vous tourner vers un cabinet avocats pour divorce en Provence, faut-il encore arriver à parler de la situation à son mari avant de se lancer dans une quelconque procédure de divorce. Excepté bien entendu en cas de violences au sein du mariage, dans quel cas aucune conciliation ne risque d’être envisageable par l’époux violenté (à part fuir le domicile conjugal pour se protéger et préserver son enfant) pour prévenir les autorités compétentes en la matière !

Le secret pour une annonce et une procédure de divorce réussies : être sincère avant tout avec soi-même, avec ses enfants mais dans un premier temps avec son conjoint !  En deuxième ligne de mire, ces derniers ont quant à eux aussi le droit de savoir la vérité. Et se fourvoyer dans le déni ou le mensonge engendre des conséquences bien plus négatives au sein de la maison…

Bien entendu, lorsque la résolution de divorcer est commune, la question prédominante n’est pas « Comment annoncer son divorce à son époux ? » mais plutôt « Quel époux fera le premier pas pour s’exclamer haut et fort qu’il veut divorcer ? » ou bien « Quel époux va être le premier à dire à l’autre qu’il veut s’engager dans un divorce ? ».

Elle se fait le plus souvent naturellement, dans le cadre d’une conversation sereine, où les deux époux s’accordent sur ce constat et cette volonté commune de vouloir mettre fin à leur union. Malheureusement, lorsque le souhait de divorcer provient davantage d’un époux que de l’autre, il va falloir alors s’aventurer à exposer la situation telle qu’elle est ! En principe, cette étape délicate peut être surmontée plus facilement au sein du domicile. Il suffit aux époux concernés par cette requête de suivre les recommandations d’un cabinet d’avocats en divorce tel que notre cabinet d’avocats près de Marseille à Aix-en-Provence tenu par l’avocat spécialisé en divorce Maître HUMBERT PATRICE ou notre cabinet d’avocats à Nîmes tenu par l’avocat spécialisé en divorce Maître RAYBAUD CEDRINE.

Alors comment annoncer son divorce à son époux ? Le dire à son conjoint est surtout impératif si vous souhaitez régler cette séparation dans un cadre amiable (divorce par consentement mutuel) régit par une convention de divorce entre avocats sans l’intervention d’un Juge. Sauf si l’enfant demande une audience devant le JAF (Juge aux Affaires Familiales).

Devant la colère, l’incompréhension ou encore le désarroi de l’autre époux, parler de divorce et de fin de mariage doit permettre au couple de mettre en exergue le sujet de la conciliation face à la séparation. Il est nécessaire, et ce, pour le bien de tous (enfants y compris), que les époux se séparent sur de bonnes bases.

Voyons quels sont nos 5 conseils pour savoir comment informer son divorce à son mari et faire en sorte que la situation se fluidifie le plus rapidement et le plus naturellement possible !

Voici les 5 conseils pour annoncer à son époux son divorce

Pour annoncer le divorce à son époux, il faut se préparer et anticiper en amont la réaction de l’autre ! Annoncer à votre époux votre volonté de divorcer ne se prend pas à la légère. Il s’agit là d’une décision mûrement réfléchie. Quand vous allez élaborer le discours concernant votre requête de divorce, vous devez être le plus honnête possible.

Gare à ne pas vous faire piéger par votre propre culpabilité !

Vous ne devez pas vous sentir responsable et commencer à vous justifier devant l’époux qui va recevoir (plus ou moins de plein fouet) cette annonce de divorce. Car après tout, ce qui arrive présentément n’est bien souvent que la conséquence d’un élément sous-jacent trop longtemps camouflé sous les dédalles d’une vie faussement emplie de bonheur. Comme sont tentés de dire tous les époux à l’origine de la rupture « il n’y a pas de fumée sans feu ! ». Exposez calmement la situation à l’autre époux afin de l’amener à accepter une conciliation face à l’inévitable issue du divorce. Le reste se décantera au fil de la procédure grâce aux conseils de votre avocat en droit familial qui se charge de votre affaire de divorce en Provence. En attendant, vous devez vous projeter sur un futur à court et moyen terme.

Ainsi, ce n’est pas une fois que la conversation sera engagée avec votre époux que vous allez pouvoir vous interroger sur les conséquences de la séparation du type :

  • Où vais-je vivre pendant pendant le divorce ?

  • Suis-je assurée de rester dans le domicile conjugal une fois la procédure de divorce finalisée ?
  • Vais-je être obligée de vendre la maison suite à la rupture du mariage ?

  • Avec quelles ressources vais-je continuer d’avancer ?

  • Comment faire face aux charges que je vais devoir supporter après la séparation ?

  • Vais-je payer une prestation compensatoire ou une pension alimentaire ?

  • Quel époux aura la garde des enfants ?

  • Qui de quel époux prendra à sa charge les crédits ?

Non, car en principe ce sont autant de questions que vous devez impérativement vous poser avant !

Si tout cela vous angoisse car vous n’avez pas les réponses qui s’imposent, vous devez sans plus tarder vous confier à un avocat pour divorce ! Spécialisé en divorce pour faute, divorce par altération de lien, divorce demandé ou encore divorce amiable (par consentement mutuel), l’avocat Maître HUMBERT à Aix-en-Provence, Marignane, Salon de Provence ou Marseille ainsi que l’avocat Maître RAYBAUD à Nîmes ou à Arles seront en mesure de vous proposer une méthodologie adaptée à votre requête ! Nous ne pouvons que vous conseiller d’en parler à votre avocat en droit de la famille.

En effet, votre avocat en divorce vous conseillera utilement et vous apportera les réponses tant escomptées !

Ouvrez également un compte sur le Cloud et scannez tous vos documents : derniers relevés de compte, acte(s) de propriété, livret de famille, acte(s) d’état civil, factures, cartes grises, etc. Il y a beaucoup de solutions gratuites et accessibles qui existent (Dropbox, Mega, Google Drive, Microsoft OneDrive ou encore Amazon Drive).

Si jamais suite à votre discussion votre conjoint refuse la séparation et qu’il décide de dissimuler des éléments relatifs à votre patrimoine, vous aurez un moyen simple et rapide pour y accéder. Vous pourrez également les transmettre plus facilement à votre cabinet d’avocats en divorce.

À quel moment est-il le plus opportun d’annoncer son divorce à son mari ?

Surtout pas à l’occasion d’une dispute ! Ce serait la pire erreur à faire… La polémique emboiterait rapidement le ton à votre séparation. Il est préférable de privilégier un moment calme où le couple est seul sans la présence d’une tierce personne (ni enfants) pour cette première discussion. Si vous avez un enfant (ou plusieurs) en commun, il est conseiller d’aborder cette conversation de couple en leur absence. Par exemple, vous pouvez patienter jusqu’à l’arrivée des vacances s’il s’en va en colonie ou bien quand il est gardé par la grand-mère.

Il n’est pas non plus recommandé d’avoir cette discussion avant les fêtes de fin d’année (Noël). Cette période est lourde de sens aussi bien par son aspect symbolique que par le côté familial qu’elle peut représenter. Il serait par ailleurs tout aussi indélicat d’avoir cette discussion avec votre conjoint avant une fête ou un anniversaire. De même sorte que pour le bien-être de vos enfants, abstenez-vous d’annoncer une procédure de divorce à votre époux en pleine période d’examens scolaires ou universitaires.

Par contre, si votre conjoint est une personne violente, il est conseillé de le tenir informer d’une procédure de divorce dans un lieu public comme une terrasse, une brasserie ou un parc. Ce dernier sera obligé de se contenir un minimum. Évitez de le faire avec la présence d’un témoin car votre conjoint pourrait se sentir piégé et cela n’augurerait rien de bon pour la suite de la procédure. En cas de violences physiques, sexuelles ou verbales, vous serez toujours à temps de demander une audience devant le JAF (Juge aux Affaires Familiales) pour obtenir une mesure d’éloignement.

Explications avec votre avocat spécialisé en divorce, l’avocat  Me HUMBERT dans les Bouches-du-Rhône ou l’avocat Me RAYBAUD dans le Gard.

Il n’est rien de plus blessant et frustrant que d’apprendre par une autre personne que votre conjoint souhaiter divorcer ou se séparer. Vous devez veiller avant toute chose à informer au plus vite votre mari de votre volonté de mettre un terme à votre union. Surtout, si vous vous êtes déjà confié à des amis ou bien à des membres de votre famille, il existe toujours un risque que votre époux apprenne cela de manière directe ou indirecte. Sans compter qu’il est aussi possible qu’on lui rapporte les faits pour des raisons plus ou moins bienveillantes.

Ne vous attardez notamment pas sur les raisons qui vous mènent aujourd’hui à demander le divorce. Évoquez simplement le fait à votre mari que mettre fin à cette union par le prononcé d’un divorce est la seule solution possible pour que tout le monde retrouve une vie stable. Le courrier vise à obtenir une conciliation via un divorce par consentement mutuel et non pas de le pousser encore plus loin dans ses retranchements, au risque de voir se profiler un divorce contentieux de type divorce par altération du lien conjugal, pour acceptation du principe de la rupture du mariage ou un divorce pour faute.

Une fois le message passé, vous pourrez toujours prendre conseil auprès votre entourage familial et vos amis mais avant cela, vous devrez prendre soin d’annoncer la procédure de divorce à vos enfants et votre conjoint. En effet, il convient d’éviter que vos enfants apprennent par un tiers que leurs parents sont en instance de divorce ! Cette situation serait encore bien plus traumatisante et source de stress pour eux.

Si vous ne savez pas comment vous y prendre, nous vous invitons à consulter notre publication sur : comment annoncer à vos enfants votre décision de divorce

Faites-en sorte d’être bienveillant et surtout de ne porter atteinte à l’intégrité ou la dignité de votre conjoint.

Lorsque que vous allez annoncer à votre époux que vous voulez vous séparer, il ne faut pas que votre conduite soit guidée par l’orgueil ou qu’elle soit pour vous le moyen d’y voir l’occasion de « régler vos comptes ». Ayez conscience que votre époux puisse être choqué par votre décision. Alors Il convient de le ménager à travers une approche adaptée pour qu’il vous ménage également en retour avec une réaction adaptée.

S’il vous interroge sur les raisons qui vous poussent à demander le divorce, répondez-lui simplement mais sans porter atteinte à son estime. La manière dont vous allez utiliser les mots est importante car elle peut marquer profondément votre conjoint. Dans quel cas où vous avez déjà débuté une autre relation, ce n’est certainement pas le bon moment pour le placer dans la conversation. Vous aurez l’occasion, bien plus tard, de partager cette information avec votre conjoint qui pourrait énormément le blesser, s’il l’apprenait à ce moment-là.

Privilégiez toujours  l’écoute et demandez-lui de quelle manière il envisage la suite. Rappelez-vous que si vous avez pris beaucoup de temps avant de vous décider à mettre fin à votre mariage, votre époux aura également besoin du même temps pour accepter votre résolution à recourir à une procédure de divorce.

En favorisant le dialogue et la sérénité dans les échanges, le processus du divorce n’en sera que plus facilité. Gardez toujours à l’esprit qu’un divorce à l’amiable ou par consentement mutuel est toujours la meilleure solution pour divorcer !

Parfois, le dialogue peu devenir impossible avec votre conjoint et être durablement rompu. Un avocat en droit du divorce va vous conseiller de transmettre à votre mari une lettre par courrier postal ou par email. A ce stade là, un professionnel du droit en matière de divorce vous propose cette solution car il veut vous aider à renouer le contact avec votre mari. Il faut bien avouer qu’écrire à votre mari est la dernière alternative envisageable pour annoncer une procédure de divorce. Cela peut être un bon compromis pour expliquer à votre conjoint tous les aboutissants de la convention de divorce.

Par exemple, vous pouvez lui dire que le divorce amiable est une procédure économique et rapide à mettre en place. Vous pouvez aussi écrire que le divorce par consentement mutuel ne nécessite pas l’intervention d’un Juge pour mettre fin à votre mariage. Que cela contribue à agir de manière responsable sans provoquer de conflits. Rajoutez par ailleurs que le divorce amiable permet de s’entendre sur la liquidation du patrimoine, les comptes bancaires et sur le mode de garde de vos enfants.

Lorsque vous vous adressez à votre mari sur la lettre, il est crucial qu’il saisisse que l’objectif du courrier ou du mail est de lui présenter votre intention d’entamer une procédure de divorce rapide et simple permettant d’enclencher une séparation officielle. Ne lui donnez surtout pas l’impression de lui faire son procés en l’accablant au passage de tous les maux du monde ! Inutile, non plus, de vous montrer agressif ou de prendre un ton accusateur envers votre mari en lui imputant chaque faute qu’il aurait pu commettre dans le passé.

Bien qu’il s’agisse d’une étape douloureuse qui met à mal toute relation de vie au sein de la maison, vous savez désormais comment annoncer votre divorce à votre conjoint ! Vous pouvez nous contacter pour avoir plus de renseignements sur la convention de divorce sans Juge. 

Les avis sur Google

avocat divorce

Avocat en droit de la famille pour un divorce serein !

Accepter de se séparer et de se confronter au divorce : les conseils de votre avocate Maître RAYBAUD et de votre avocat Maître HUMBERT pour surmonter la rupture

Au cours d’un divorce, les parents qui conçoivent un ou plusieurs enfants durant leur union ont souvent ce terrible sentiment d’échec. Ceci survient lors de la résolution irrémédiable de se séparer et de surcroit, la décision de demander le divorce. Les couples en instance de rupture sont bien souvent confrontés aux mêmes émotions. Qu’il s’agisse de la femme ou de l’homme marié. Et ce, peu importe les raisons qui sont à l’origine de la scission du couple et qui engage à terme la procédure de divorce. Les avis divergent fréquemment sur les cause de la rupture. Mais dans les affaires de divorce de type mutuel ou de type contentieux, seul compte l’intérêt de l’enfant. Que ce soit pour la cour de Nîmes comme pour la cour d’appel (en cas de conflits) de n’importe quelle ville de France, un magistrat statut toujours en faveur du bien-être de l’enfant.

Vous avez certes le droit de décider de la dissolution de votre communauté de vie. Mais vous avez également le devoir de préserver tout enfant de cette rupture. Père ou mère, il est d’avis de tout magistrat et avocat que nul ne devrait se soustraire aux obligations qu’imposent les conséquences du divorce. Aucun parent ne peut véritablement anticiper la réaction de l’autre ou celle de son enfant ! C’est pourquoi, chaque conseil de Maître RAYBAUD et de son associé contribue à vous aider dans la gestion de votre divorce. Tel le rôle d’un médiateur, un avocat spécialiste en droit du divorce permet à l’unité familiale de pouvoir communiquer sereinement.

Profitez du pouvoir de persuasion d’un avocat spécialiste en divorce pour une procédure de type amiable en France !

Maître Cédrine RAYBAUD est votre professionnel en droit de la famille de référence sur la région Occitanie, dans le Gard à Nîmes et sur la région Provence, dans les Bouches-du-Rhône à Arles. Cet avocat de grande renommée intercède dans votre dossier avec une ferveur inégalée ! A l’écoute de ses clients, ce professionnel du droit familial est altruiste, souriante et éloquente. Elle dispose de toutes les qualités personnelles d’un avocat qui excelle dans son domaine. Mais c’est un avocat qui possède aussi tous les atouts professionnels nécessaire à cette profession. Elle est idéale car elle mène ses procédures d’une main de fer face à un ex-conjoint de type belliqueux, vindicatif ou narcissique. En d’autres termes, ce prestigieux avocat fait preuve d’une éloquence et d’une vivacité d’esprit remarquable quand il s’agit de déjouer les malversations de la partie adverse.

De plus, elle est d’une nature pondérée. Maître RAYBAUD tout comme son associé Maître HUMBERT, est une avocate en divorce au travail assidu et au comportement réfléchi. Ce sont des avocats en droit familial qui n’ont pas leur pareil pour apaiser les relations conflictuelles. Ces conflits que peuvent engendrer par exemple le regard de droit de garde de l’enfant ou les contrats de mariage lorsque s’annonce la liquidation du patrimoine. C’est avec une détermination imparable et une stratégie acquise au fil de son expérience que l’avocat Maître RAYBAUD vous représente devant les cours de Justice compétentes. Si vous pensez ne pas avoir les moyens financiers d’engager une procédure de divorce, n’hésitez pas à faire appel à nous (en ligne ou par téléphone) ! On vous reçoit à notre cabinet juridique pour tout public situé en Provence ou en Occitanie. Vous pourrez obtenir le conseil de votre choix concernant la prise en charge de l’aide juridictionnelle ou tout autre info…

ENVOYER UN EMAIL

Nous ne manquerons pas de vous renseigner par email à divorce@lexvox-avocat.fr

RENCONTRONS-NOUS

Par ce qu’il s’agit de la meilleure manière pour communiquer
et obtenir des conseils avisés.

NOTRE PAGE FACEBOOK

Participer aux discussions sur les réseaux sociaux afin d’obtenir d’avantage de renseignement.

Nos conseils

Prenez le temps de bien réflechir
Consultez un avocat compétent en droit de la famille
Préparez votre dossier au préalable
Gardez à l’esprit qu’il faut toujours anticiper

Prendre contact